Covid-19 : Formation

Au cœur de la crise, la Région s’est mobilisée pour assurer la continuité pédagogique comme la continuité des formations. A l’heure de la relance, elle vote de nouvelles mesures, innovantes et en phase avec les besoins identifiés sur le terrain, en faveur de l’emploi et de la lutte contre le chômage.

Plan de relance : combattre le chômage

Dans son Plan de relance, la Région se mobilise pour l’emploi et pour agir vite contre le chômage en créant 20% de places de formation supplémentaires pour les demandeurs d’emploi dès 2020, en mettant en œuvre le dispositif innovant « Former plutôt que licencier » pour favoriser la formation des salariés et leur polyvalence et en lançant notamment une plateforme de jobs d’été pour les jeunes et étudiants.

+ 20 % de places de formation pour les demandeurs d’emploi

Suite à la crise, en avril 2020, le taux de demandeurs d’emploi de catégorie A (immédiatement disponibles et n’ayant pas travaillé le mois précédent) a fortement augmenté. Pour répondre immédiatement aux besoins de formations des demandeurs d’emploi, la Région va augmenter de 20% le nombre de places de formation dès 2020, soit 5 700 places supplémentaires. Le plan de relance prévoit de poursuivre cet effort en 2021, en portant à 33 500 le nombre total de places de formations supplémentaires par rapport à 2019. Cela représente 10 millions d’euros d’effort budgétaire.

Ces nouvelles places concerneront tous les départements et les secteurs les plus concernés sont l’industrie, l’agriculture/paysage, le bâtiment, les services à la personne ou encore le numérique.

En savoir plus sur l’offre régionale de formation professionnelle 

Dispositif « Former plutôt que licencier »

Avec le nouveau dispositif « Former plutôt que licencier » : la Région vise à favoriser la formation des salariés en augmentant les comptes professionnels de formation (CPF). Une première en France, ce dispositif mobilise 3 M€ pour un objectif de 2 000 salariés formés et 1 000 entreprises bénéficiaires et 1 M€ pour les demandeurs d’emploi (mesure 29).

Créer une plateforme régionale de prêt de main-d’œuvre

Afin de contribuer à éviter les licenciements et les pertes de compétences des entreprises liés aux baisses d’activité, la Région va mettre en place une plateforme régionale de prêt de main d’œuvre, pilotée par l’agence Solutions & Co. Cette plateforme doit également permettre aux entreprises « d’accueil » de répondre à une hausse ponctuelle d’activité.

La Région prévoit aussi d’appuyer des initiatives locales de « prêt de main d’œuvre » entre employeurs.  Elle y consacre 1M€.

Des outils en ligne pour trouver un job d’été, un stage ou un contrat d’apprentissage

La Région crée plusieurs outils en ligne visant à faciliter la recherche d’emplois saisonniers pour les jeunes et les étudiants avec la création d’une plateforme de jobs d’été développée par l’agence régionale économique Solutions Emploi. Elle va aussi lancer dès la rentrée 2020 une bourse d’offres de stage (à découvrir sur le site Choisirmonmétier.fr) puis une bourse de contrats d’apprentissage.

240 places supplémentaires pour les formations d’aides-soignants et soins infirmiers

La crise causée par la pandémie de Covid-19 a démontré la nécessité de renforcer la présence de personnels de santé sur tout le territoire régional. La Région se mobilise pour renforcer l’offre de formation dans le sanitaire et social, ainsi que dans les soins infirmiers. Elle a voté la création de places supplémentaires de formation :

  • 200 places de formation supplémentaires au métier d’aide-soignant,
  • 40 nouvelles places de formations pour les étudiants en soins infirmiers grâce à une enveloppe de 1 M€ et des négociations engagées avec l’Etat pour une hausse du quota en 1ère année d’étudiants en soins infirmiers.

En savoir plus sur les formations du sanitaire et social

A voir aussi

Toutes les mesures du Plan de relance pour la formation et l’emploi

Pour soutenir l’économie régionale et favoriser l’emploi, le Plan de relance régional prévoit également d’autres mesures, telles que le soutien renforcé aux missions locales (+ 3,5 M€ en 2020) en prévision de l’augmentation du chômage des jeunes lié à la crise sanitaire ou encore la hausse de la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle

Consulter le rapport complet du Plan de relance (mesures 22 à 33)